Archives de catégorie : Kodachrome

La fin du Kodachrome : plus qu’une pellicule, c’est une icône de la pop culture qui s’éteint !

Le dernier laboratoire au monde capable de développé les pellicules Kodachrome a fermé ses portes ce 30 décembre 2010 au Kansas. Considérée comme inégalée et inégalable, Kodachrome renforce sa place au Panthéon de l’histoire de la photographie.

Les dernières photographies prises en Kodachrome ont été réalisées ce jeudi par Dwayne Steinte, patron du dernier laboratoire photo à développer cette pellicule légendaire.  Durant cette dernière semaine, Dwayne a photographié sa famille, sa maison, son village et les environs avec une pointe de nostalgie. Pour une ultime photographie, les employés se sont réunis devant le laboratoire en arborant un T-shirt sur lequel était annoté :  » Le meilleur film diapo et cinéma est officiellement à la retraite. Kodachrome 1935 – 2010.« 

En 2009, La firme Kodak avait annoncé la fin de la production des produits chimiques  pouvant permettre le développement de ces pellicules. Cela laissait donc des stocks jusque décembre 2010 pour ce laboratoire familial du Kansas. Comme prévu, la semaine dernière, le dernier bidon de teinture bleue fut ouvert.

Depuis quelques semaines, le laboratoire Dwayne’s photo est devenu un lieu de pèlerinage pour les amoureux de la photographie. Cette entreprise familiale est devenue au fil du temps le seul laboratoire au monde à pouvoir développer les pellicules de Kodachrome de la firme Kodak. Par passion, entêtement et circonstances de la vie, le laboratoire pouvait toujours développer ce fabuleux film qui fut la première pellicule couleur à avoir connu un succès auprès du public. La Kodachrome fait partie de l’histoire de la photographie en entamant la révolution de la couleur dans les foyers.

Avec les années et l’avènement du numérique, la Kodachrome est passée de l’utilisation de masse en une niche de passionnés. Loin d’un visionnage sur un écran d’ordinateur ou sur un papier photographique, la beauté du Kodachrome prenait son envol lorsqu’il brillait à la lueur d’un projecteur qui faisait ressortir ses couleurs vives.

Aircraft Kodachrome 1941

Les derniers moments avant le débranchement

Suite à l’annonce de la mise à la casse de sa machine à développer cette pellicule, le laboratoire Dwayne’s photo a été littéralement submergé par les visiteurs et les envois. A l’annonce de cette fin, des milliers de rouleaux ont été ressortis de glacière dormant dans des vieux placards et ont afflué vers le Kansas pour connaître leur révélation. Plus qu’un patrimoine américain, les bobines sont venues de tous les continents dans ce dernier laboratoire pour être développés. La dernière semaine de décembre 2010, deux visiteurs se sont succédés à quelques minutes d’intervalle.

Le premier est un employé des chemins de fer ayant fait un très long voyage en voiture pour venir récupérer ses films photo. Ce n’est pas moins de 1580 rouleaux répartis dans plusieurs caisses qu’il a fait développer pour une somme de 11 902 €. Il a embarqué ses 50 000 diapositives dans sa vieille Pontiac et est reparti avec ce qui sera considéré dans les 50 prochaines années comme un héritage fabuleux de la photographie. Cet homme expliquera qu’il a emprunté de l’argent sur la pension de son père pour pouvoir payer les frais de développement et que ses diapos comportent essentiellement des trains.

Le deuxième visiteur est une artiste venue de Londres et qui a fait son premier voyage aux Etats-Unis où elle a déposé 3 films de Kodachrome. L’employé des chemins de fer sera d’ailleurs pris en photographie par celle-ci sur sa dernière pellicule.

En  cette dernière semaine d’activité, les employés de Dwayne’s photo ont fait tourner 24/24 h leur développeuse qui d’ordinaire ne tournait que quelques heures par jour. Les employés ne s’attendaient pas à un tel engouement. A un certain moment, il leur a fallu prendre une terrible décision : choisir quelle pellicule  serait la dernière pellicule de l’histoire à être développée parmi les nombreuses Kodachrome envoyées par les photographes du monde entier.

Finalement, les dernières photographies tirées en Kodachrome seront celles du patron de l’entreprise familiale.

Un rendu inégalable au niveau des couleurs et du traitement de la lumière

La légendaire Kodachrome

Exigeante en terme de photographie et de développement, la Kodachrome a offert une richesse de coloris et un traitement unique de la lumière aux photographes du monde entier. Les utilisateurs sont unanimes : le numérique ne rivalise pas avec le rendu incomparable de cette pellicule.

Pour Todd Gustavson , conservateur du musée de la photographie situé dans l’ancienne demeure du fondateur de Kodak à Rochester :

Pour la génération du baby-Boom, c’était le film par excellence, cela ne fait aucun doute ! C’est plus qu’une pellicule, c’est une icône de la pop culture.

Un avenir ?

Quelques timides initiatives sont apparues dans le monde et cela dès 2004 comme Kodachrome Project qui est plus une éloge et un cri d’espoir qu’une véritable initiative de relance. Des passionnés trouveront peut-être la force de relancer cette pellicule légendaire comme l’a été le polaroïd depuis 2010. Croisons les doigts donc !

Le site Kodak propose une sorte de testament en image de sa légendaire pellicule qui a vécu 75 ans dans le monde la photographie.

Photographies du Dwayne’s :

La Kodachrome : la pellicule couleur qui a changé le support photographique

Avec la fin du Kodachrome en décembre 2010, il me semblait intéressant de revenir sur l’histoire de cette pellicule de légende qui a changé le visage de la photographie !

C’est le 30 décembre 2010 que la firme Kodak a enterré de manière officielle le film Kodachrome. Le dernier laboratoire au monde à prendre en charge le développement de ce type de film a traité son dernier film fin décembre 2010.

L’histoire de ce film photographique me paraît incontournable à aborder pour ceux qui aiment la photographie et son évolution au cours des 50 dernières années. Je ne me tromperais pas en disant que la Kodachrome est la révolution couleur auprès du grand public !

Ce film légendaire est lancé en 1935 par deux musiciens. La Kodachrome révolutionnera la couleur auprès du grand public. Avec des contrastes particuliers et un système de développement unique par rapport aux autres films photos, les photographes devront faire appel à des labos spécialisés pour développer leur négatif. La Kodachrome est reconnue pour sa qualité optimale au niveau de la finesse de son grain. Ce qui en fera une utilisation intensive dans l’archivage par exemple.

Au début des années 90, 25 labos dans le monde avaient la charge de traiter ce film au processus de développement si particulier. Mais comment développer un film dans ces conditions me direz-vous ? C’est là toute l’ingéniosité du processus contrôlé par Kodak et qui paraît inconcevable en 2010 : envoyer la pellicule dans une enveloppe fournie sans la sceller. Le forum Nikon Passion l’explique d’ailleurs en ces termes :

Il suffisait de glisser la pellicule dans l’enveloppe jaune livrée avec le film, de la fermer avec l’agrafe métallique et la boîte de dias vous revenait quelques jours plus tard à domicile. Le développement et le retour par la Poste étaient en effet inclus dans le prix du film.

Pour aller plus loin encore, il est prouvé que la Kodachrome proposait un rendu presque inégalé avec des appareils numériques actuels ! De manière simpliste et dans les conditions optimales de matériel, ce film propose un détail de plus de 25 mégapixels.

Steve McCurry / Magnum

Le secret du succès

En plus d’une qualité indéniable encore aujourd’hui face au matériel grand public et semi-pro, la Kodachrome a un rendu très pointu des couleurs et de la lumière. Comme déjà dit précédemment, la Kodachrome est le premier film couleur à rencontrer le succès auprès du grand public. De part cette réussite, ce film a réellement changé la vision de la photographie.

Steve Mc Curry est un photographes les plus représentatifs de l’utilisation de la Kodachrome. Pour la petite histoire, il reçut la dernière pellicule fabriquée par Kodak en 2009, suite à l’annonce de la firme de l’arrêt de production de ce film. L’une des photographies les plus célèbres de l’histoire a été réalisée avec le film Kodachrome. Comme quoi le hasard, fais bien les choses !

Steve Mc Curry – Kodachrome / Afganistan