Les photographies du magazine LIFE au service de notre apprentissage du médium

General Field Marshall von Bock following the French/German armistice negotiations. (LIFE) Compiegne, France // June 21, 1940 // Hugo Jaeger
General Field Marshall von Bock following the French/German armistice negotiations. (LIFE) Compiegne, France // June 21, 1940 // Hugo Jaeger

Je ne reviendrai pas sur la genèse et la mort du célèbre magazine LIFE. Par contre, du haut de sa légende, ce sont les reportages photographiques qui m’intéressent dans cet article.

Se construire une culture photographique est une prolongation de mon intérêt pour le médium photo. Il existe des initiatives intéressantes sur Internet qui aident à la construction d’une certaine culture liée à l’image. Celle autour de la préservation et le partage des photographies du magazine LIFE en fait partie.

En effet, depuis 2008, des millions de photographies du magazine ont commencé à être mises en ligne par Time Warner et la firme Google. Celles-ci sont disponibles gratuitement. Je vous invite sincèrement à les observer, les lire attentivement et en retirer un certain apprentissage visuel.

Vous retrouvez ces images hébergées et classées à cette adresse : http://images.google.com/hosted/life

Introduction à l’Horizon 202 

Faire l’acquisition d’un appareil panoramique argentique permet d’élargir sa vision de la photographie tout en apportant des contraintes énormes en terme de lecture d’une image.

Voici quelques exemples réalisés par mes soins avec un Horizon 202 : http://www.philippereale.eu/horizontal-thinking/

Pour les curieux, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous autour de cet appareil.

Créer le positif d’un négatif avec Lightroom

Pour diverses raisons, j’ai toujours voulu avoir une idée rapide de mes pellicules qui sèchent : impatience, l’envie de partager, créer un effet,… Bref toutes les raisons étaient bonnes pour créer un positif très rapide d’une pellicule. Mon scanner ne me permettant pas de réaliser des bandes, j’ai donc recherché une méthode pouvant être réalisée avec Lightroom.

Cette méthode fonctionne avec les négatifs noirs et blancs ainsi que ceux couleurs. Pour ces derniers, quelques manipulations au niveau de la balance des blancs seront nécessaires pour avoir un aperçu minimal.

Créer le positif couleurs à partir d'un négatif couleurs
Cette méthode fonctionne aussi avec les négatifs couleurs

Voici une recette rapide :

  1. Prendre une photographie en bonne qualité (avec un compact numérique, un smartphone,…) d’une pellicule qui sèche sur un fond blanc. Pour le fond blanc, je mets une feuille de papier derrière la pellicule lorsque je prends la photographie.
  2. Importer la photographie sous Lightroom.
  3. Aller dans la courbe des tonalités dans le mode développement. Inverser la courbe en cliquant sur le petit schéma proposé près de l’étiquette « Courbe à points ».

Capture d’écran 2015-04-10 à 20.40.12

N’hésitez pas à jouer avec l’exposition et les noirs pour régler l’image à votre convenance.

En hommage au film « Wrong Cops » du réalisateur et musicien Quentin Dupieux, voici un exemple qui vous brûlera les yeux !

IMG_2455
Hommage à « Wrong cops » de Quentin Dupieux / Agfa Superpan 200 – Rodinal 8 minutes

Surimpression et Leica M6

En photographie, et surtout en argentique, il arrive que des heureux hasards se produisent suite à des agencements, des détails techniques, une pellicule mal embarquée ou difficilement placée,… Bref des aléas imprévus mais qui peuvent apporter des surprises.

Leica M6 Agfa Apx ilfosol
Photographie(s) Leica M6 / Agfa Apx / Erreur de placement de la pellicule

Cette photographie provient d’une mauvaise manipulation de la pellicule lors de son placement dans le Leica M6.

Voici une manoeuvre (que je ne conseille absolument pas) pour réaliser quelques surimpressions avec son Leica M : « … Il faut tendre le film avec la manivelle et armer tout en manoeuvrant le bouton de rembobinage et armer en douceur à petits coups. Cela procure une sensation bizarre et des bruits un peu inquiétants. La superposition très précise des deux images n’est pas absolument garantie…« 

Il reste tout de même les deux bonnes vieilles méthodes de la superposition des négatifs dans l’agrandisseur ou via le système des calques sous Photoshop.

Développer HP5+ et Agfa apx 100 simultanément avec Ilfosol

Il arrive quelques fois que l’on dispose d’un panel disparate de pellicules non développées dans ses tiroirs. C’est ce que je me suis dit en voyant les Hp5+ et les Agfa Apx 100 qui traînaient sous mes yeux.

J’avais donc une cuve Paterson pour le développement de cinq films 135 ou trois films 120.

Pour je ne sais quelle raison, j’ai longtemps cru que je ne pouvais pas développer des films différents. En consultant les tableaux de développement des fabricants en fonction du révélateur dont je disposais, je me suis mis à la recherche d’un temps presque similaire pour les développer ensemble.

→Hp5+ & Agfa Apx 100

→Révélateur Ilfosol 3 en 1 +9

→ Température : 24°

→ Temps : 5 minutes et 15 secondes

La relation entre cinéma et photographie

Partir du cinéma pour apprendre la photographie et inversement C’est un aspect qui m’obsède de plus en plus. Aujourd’hui, je vais commencer par un maître du genre : Stanley Kubrick.

Son travail autour de la perspective : un point de fuite central, un grand angle, une grande profondeur de champ, ce sont des éléments qu’on retrouve souvent dans les plans du réalisateur.

Kubrick-One-Point-Perspective-2 Kubrick-One-Point-Perspective-3 Kubrick-One-Point-Perspective-4Une explication plus détaillée (mais simpliste) dans cette seconde vidéo.

Réflexions, démarches et partages photographiques