Archives de catégorie : Mamiya

Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 3/3)

Nous expliquerons dans ce dernier article les chiffres allant de -6 à 18 et ce qu’ils représentent comme scène de la vie de tous les jours.

Explication des nombres du contexte photographique

-6 : Nuit, aucune lumière sauf étoiles.

-5 : Nuit, aucune lumière avec petite lune.

-4 : Nuit, aucune lumière avec lune à moitié.

-3 : Nuit, aucune lumière avec pleine lune.

-2 : Même que -3 mais avec de la neige.

-1 : Lumière artificielle ambiante très faible.

0 : Un peu plus que -1.

1 :  Coucher de soleil très tard.

2 : Eclairs ou durant éclipse totale.

3 : Feu d’artifice.

4 : Bougie. Lumières de Noël, building/monument la nuit. Eclairage urbain.

5 : Intérieur de nuit, lumière moyenne. Auditoire. Feu de camps.

6 : Intérieur, lumière claire. Fête foraine.

7 :  Hall de sport. Forêt très dense. Scène de théatre.

8 : Las Vegas la nuit. Etalage de magasin. Intérieur et éclairage fluor.

9 : Paysage 10 mins après coucher soleil. Lampes néons. Lampes spots.

10 : Paysage juste après coucher soleil.

11 : Coucher soleil. Sujet dans l’ombre un jour ensoleillé.

12 :  Sujet dans la demi-ombre ou temps très nuageux.

13 : Temps dégagé mais pas d’ombre.

14 : Sujet au soleil mais pas trop fort.

15 : Sujet en plein soleil.

16 :  Idem que 15 mais avec neige ou sable.

17 -> 18 :  Rarement vu sauf éclairage artificiel extrême.

Venez découvrir  les deux autres articles :

La partie 1 :   » Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 1/3) «  : Introduction et charte d’exposition en image à mettre dans son sac photo.

La partie 2 :   » Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 2/3) «  : Nous analyserons dans cet article, les différents composantes de cette charte.

Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 2/3)

Lors de la partie 1, nous avons découvert la charte d’approximation et de mesure de l’exposition.  Nous analyserons dans cet article, les différents composantes de cette charte.

Décortiquons ensemble le vocabulaire

Exposure values numbers : deux aspects sont à observer :

a) Cela va de 100 à 1600.  Pas besoin de m’étendre là-dessus, cela correspond à l’asa de votre film ou l’iso utilisé avec votre appareil numérique.

b) Dans chaque colonne qui s’étend de 100 à 1600, il y a des nombres allant de 18 à -6. Ces nombres correspondent à des situations réelles ou des contextes dans lesquels vous pourriez vous trouver.

Exposure Setting : deux aspects sont à observer qui donnera le couple vitesse-diaphragme correspondant :

a) Cela va de f/1 à f/22.  Cela correspond à l’ouverture du diaphragme.

b) Dans chaque colonne qui s’étend de f/1 à f/22, il y a des nombres allant de 8000 (ou 1/8000) à 60 ».  Cela correspond à la vitesse.

Explication des nombres allant de 18 à 6 dans les colonnes correspondant aux asa/iso

Comme expliqué brièvement juste avant, ces nombres sont des évaluations de scène.  Exemple : le nombre 10 correspond à une scène où le photographe serait dans un contexte où il veut prendre des photographies de paysage juste le lever du soleil avant ou juste après le coucher du soleil.

Situation 1 : Je suis avec mon Mamiya.  J’y ai mis un film de 400 asa. Je suis dans un champs et le soleil vient juste de se coucher.  Je ne sais pas mesurer l’exposition car l’appareil ne le permet pas et je ne dispose pas de cellule à main.  Comment faire ?

Je sors mon petit papier de mon sac.  D’un côté, il y a la grille de relations (voir ci-dessus). De l’autre, il y a les situations ou contextes photographiques.  Je regarde les contextes donnés et cherche le nombre qui se rapproche le plus de ma situation actuelle.  Le nombre donné est le 10.

J’ai envie d’une large profondeur de champs pour être net sur toute ma photographie et je fais le choix d’opter pour une ouverture de diaphragme de f/16.

Quelles sont les données à ma disposition pour le moment ? : 400 asas (film) – f/16 (ouverture) – 10 (contexte photographique).

Quelle vitesse choisir pour avoir une bonne exposition ? C’est ici que mon tableau entre en jeu.

1) Je regarde la colonne des 400 asas.

2) Ensuite je descends jusque le numéro 10.  J’y laisse mon doigt.

3) Avec mon autre main, je prend la colonne de f/16.

4) Je pars de mon numéro 10 en horizontal pour atteindre la colonne f/16.  J’arrive au nombre 15 dans la colonne f/16.

Cela signifie que je dois régler ma vitesse à 1/15 pour avoir une bonne exposition.  En gros, si je choisis : 400 asa, f/16, contexte 10 alors il me faut une vitesse de 1/15 pour avoir la bonne exposition.

Cela n’est pas si compliqué après tout !

Venez découvrir  les deux autres articles :

La partie 1 :   » Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 1/3) «  : Introduction et charte d’exposition en image à mettre dans son sac photo.

La partie 3 :   » Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 3/3) «  : Dernier article qui explique ce que représente les chiffres de – 6 à 18 sur la charte.

Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 1/3)

A l’heure où tous les outils électroniques font la majorité du travail, il existait une époque où les choix artistiques se faisaient avec la tête. Comment mesurer approximativement une exposition sans cellule électronique ?

Photo by Kenneth Kwan

Depuis quelques semaines, j’ai fait l’acquisition d’un Mamiya C3 (appareil photo moyen-format).  Cet appareil argentique est entièrement mécanique et ne possède aucun système de mesure d’exposition. Datant des années 60, sa qualité de fabrication laisse présager un appareil de qualité.

De nombreux photographes talentueux ont toujours utilisé des appareils argentiques mécaniques sans pouvoir mesurer l’exposition et pourtant, leurs clichés sont grandioses !  Comment faisaient les photographes dans les années 50 par exemple pour réaliser leurs photos ?

Une question reste tout de même en suspension : comment savoir quelle vitesse utilisée avec quel diaphragme en tenant compte de la mesure Asa du film que j’ai envie d’utiliser ?  Si cette question te semble pertinente, je pense que tu trouveras un commencement de réponse dans cet article.

Une solution parmi d’autres

Je ne suis pas très fort – et soyons honnête, je n’en touche pas une ! – en « mathématique photographique ».  La première solution serait de m’acheter une cellule d’exposition à main.  Il en existe énormément sur le marché et cela faciliterait mes prises de vue avec le Mamiya.  Si ce choix vous paraît une évidence, vous pouvez arrêter votre lecture et vous remercie de votre visite.

Pour les plus curieux, j’utilise une charte d’approximation pour évaluer l‘exposition de la scène.  Cette charte est dans mon sac photo et me sert de repère lorsque j’utilise le Mamiya C3.  Au premier abord, celle-ci peut sembler rébarbative et compliquée.  Sachez qu’il n’en est rien et sa facilité d’utilisation n’est pas à refaire !

Voici à quoi ressemble cette charte :

Venez découvrir  les deux autres articles :

La partie 2 :   » Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 2/3) «  : Nous analyserons dans cet article, les différents composantes de cette charte.

La partie 3 :   » Mesurer l’exposition sans cellule avec un Mamiya C3 (partie 3/3) «  : Dernier article qui explique ce que représente les chiffres de – 6 à 18 sur la charte.